Alcool et drogue au volant: l’opération VACCIN frappe fort

Salle des nouvelles L'Information du Nord infonord.redaction@tc.tc Publié le 7 janvier 2016

Les barrages routiers du temps des Fêtes ont été payants pour les policiers, lors de l'Opération VACCIN.

©TC Media – Archives

En un peu plus d’un mois, ce sont 1350 conducteurs qui ont été arrêtés sur les routes de la province pour conduite avec les facultés affaiblies.

C’est ce qu’ont dévoilé les services policiers québécois le 7 janvier, à l’occasion du bilan de la quatrième édition de l’opération VACCIN  (Vérification accrue de la capacité de conduite – Intervention nationale). Celle-ci a eu lieu du 26 novembre au 3 janvier.

Pendant cette période, les policiers du Québec ont vérifié plus de 200 000 véhicules lors de contrôles routiers contre l’alcool ou les drogues, dans l’ensemble de la province. Les 1350 arrestations auxquelles ils ont procédé concernent des conducteurs ayant la capacité de conduite affaiblie par l’alcool, la drogue ou une combinaison des deux.

Par ailleurs, pendant tout le mois de décembre, les différents partenaires de l’opération VACCIN se sont mobilisés afin de sensibiliser le public à la capacité de conduite affaiblie par l’alcool ou les drogues. Des suivis de contrôles routiers en direct, ainsi que des messages de prévention variés ont été diffusés sur les médias sociaux par la Sûreté du Québec, les corps de police municipaux et la Société de l’assurance automobile du Québec.

Cette opération a été organisée en partenariat par l’Association des directeurs de police du Québec, la Sûreté du Québec, le Service de police de la Ville de Montréal et la Société de l’assurance automobile du Québec.

En manchette

Alcool et drogue au volant: l’opération VACCIN frappe fort

Salle des nouvelles L'Information du Nord infonord.redaction@tc.tc Publié le 7 janvier 2016

Les barrages routiers du temps des Fêtes ont été payants pour les policiers, lors de l'Opération VACCIN.

©TC Media – Archives


En un peu plus d’un mois, ce sont 1350 conducteurs qui ont été arrêtés sur les routes de la province pour conduite avec les facultés affaiblies.

C’est ce qu’ont dévoilé les services policiers québécois le 7 janvier, à l’occasion du bilan de la quatrième édition de l’opération VACCIN  (Vérification accrue de la capacité de conduite – Intervention nationale). Celle-ci a eu lieu du 26 novembre au 3 janvier.

Pendant cette période, les policiers du Québec ont vérifié plus de 200 000 véhicules lors de contrôles routiers contre l’alcool ou les drogues, dans l’ensemble de la province. Les 1350 arrestations auxquelles ils ont procédé concernent des conducteurs ayant la capacité de conduite affaiblie par l’alcool, la drogue ou une combinaison des deux.

Par ailleurs, pendant tout le mois de décembre, les différents partenaires de l’opération VACCIN se sont mobilisés afin de sensibiliser le public à la capacité de conduite affaiblie par l’alcool ou les drogues. Des suivis de contrôles routiers en direct, ainsi que des messages de prévention variés ont été diffusés sur les médias sociaux par la Sûreté du Québec, les corps de police municipaux et la Société de l’assurance automobile du Québec.

Cette opération a été organisée en partenariat par l’Association des directeurs de police du Québec, la Sûreté du Québec, le Service de police de la Ville de Montréal et la Société de l’assurance automobile du Québec.