L'Information du Nord 819 425-8658  

Partager:
18 juin 2018

Le club Matulu sur le chemin des Fondateurs

Le club de lecture de Mont-Tremblant, Matulu, a fait une sortie bien spéciale le 5 juin.

Sur la photo, de gauche à droite: Michèle Auclair, Marie Robin, Claude-H. Dumontier, Lucille Senécal, Mylène Bruneau, Lauraine Janson, Nicole Roch. Tout ce beau monde se trouvait au Musée ferroviaire de Labelle.
Sur la photo, de gauche à droite: Michèle Auclair, Marie Robin, Claude-H. Dumontier, Lucille Senécal, Mylène Bruneau, Lauraine Janson, Nicole Roch. Tout ce beau monde se trouvait au Musée ferroviaire de Labelle.
© Photo gracieuseté

« Nous nous rencontrons une fois par mois chez celle qui a recommandé le livre du mois, raconte Nicole Roch, membre du club. Notre choix est remis lors de la rencontre d’août. Pour le mois de juin, j’avais suggéré aux amies lectrices de lire le Tome 1 du livre de Mylène Bruneau: Sur le chemin des Fondateurs. Le Tome 2 est en rédaction actuellement. Suite à la lecture de ce livre de chez nous et de l’histoire de ces courageux pionniers m’est venue l’idée qu’il serait intéressant de refaire ce chemin avec nulle autre que Mylène elle-même. J’ai donc osé lui demander si elle acquiescerait à cette demande. Avec une grande générosité, elle a accepté. »

Sept des 10 membres de Matulu se sont ainsi retrouvées à la vieille gare de Labelle, transformée en Musée ferroviaire, où les attendait Mylène Bruneau. À ses côtés se trouvait Claude-H. Dumontier, qui a généreusement montrer aux visiteuses la collection qu’on y trouve, parlant des débuts de la colonisation des Laurentides.

La découverte se poursuit

Les sept femmes et leur guide se sont rendues ensuite au lac Désert pour voir les maisons mentionnées dans le livre qui existent encore, puis au lac Chapleau, où le héros de l’histoire, l’arrière-grand-père de Mylène Bruneau, a travaillé. Après un lunch à La Minervoise, les femmes ont eu droit à une visite guidée en profondeur du Petit Musée. Le couple de guides, Hélène et Procule Cummings, a été intarissable sur tous les artéfacts que ce musée peut contenir. « Apparemment qu’on y change de thème aux six mois, tellement on a de choses de collection à montrer. Quelle fierté les gens de La Minerve ont mis à mettre en valeur leur patrimoine! », a déclaré Nicole Roch.

La visite sur les traces d’Étienne Bruneau s’est conclue à la bibliothèque municipale, où tout a été mis en place pour inciter les Minervois à lire. L’excursion terminée, les visiteuses sont rentrées fatiguées, mais heureuses. « Nous avons emmagasiné des souvenirs impérissables avec promesse d’y revenir par une belle journée d’été.  Il reste encore à visiter l’épicerie, la boulangerie, la pâtisserie, l’église et le cimetière », conclut Mme Roch.

Partager:

À ne pas manquer