Le prochain Festival du blues de Tremblant s'annonce beau et chaud

Plus de 100 spectacles à l'affiche


Publié le 10 avril 2017

Martin Deschamps a invité le public a lancé quelques notes avec lui lors du dévoilement de la programmation 2017 du Festival international du blues de Tremblant, en compagnie de la porte-parole Anne-Marie Whithenshaw et des animateurs Alain Cyr et Max Lalonde

©Photo TC Media - Yves Rouleau

Il ne manquait que quelques degrés au thermomètre samedi (8 avril) et on s'y serait déjà cru. Ghost Town Blues Band est apparu sur scène pour un concert court dans le cadre du dévoilement de la programmation du Festival international du blues de Tremblant 2017 et c'était tout comme juillet. La 24e édition se tiendra en fait du 7 au 16 juillet, au centre de Villégiature Tremblant.

Une foule appréciable s'est rassemblée à la Place Saint-Bernard pour ce dévoilement avec la porte-parole Anne-Marie Whithenshaw et qui mettait en vedette le groupe blues rock de Memphis au Tennessee Ghost Town Blues, en concert.

Le polyvalent Martin Deschamps est également venu lancer quelques notes avec le public histoire de leur servir un avant-goût du bluesaraoke qu'il animera encore cette année qui permet à des jeunes artistes locaux de donner un aperçu de leur talent.

L'artiste québécois est incidemment lui-même à l'affiche du festival avec un concert à l'église du Village, le 15 juillet.

Ghost Town Blues Band a été la Révélation 2016 du festival et, à tout seigneur tout honneur, on lui réserve la place de choix d'ouvrir l'édition 2017, le 7 juillet. Le groupe partagera la vedette de cette soirée de première avec un autre favori du public Sugarray Rayford, Coup de cœur 2015 de l'événement.

Hommage au blues

Ce coup d'envoi sera suivi de plus de cent spectacles gratuits présentés sur une quinzaine de scènes. Soulignons les prestances de The Commonheart, Curtis Delgado, C.J. Chenier & The Red Hot Louisiana Band, John Hammond et Anthony Paule Soul Orchestra avec Terrie Odbi & Frank Bey, toutes des exclusivités en scènes canadiennes cette année.

Ce sera également la seule occasion de voir, en scènes québécoises, les spectacles de Coco Montoya et Lulu (Hughes) chante Janis.

 «Le Festival du blues de Tremblant, ce n'est pas que des spectacles», a par ailleurs insisté Anne-Marie Whithenshaw.

«Il faut voir les performances de rue spontanées et toute l'ambiance qui baigne dans la musique», a-t-elle mentionné.

Le festival 2017 rendra un hommage particulier au blues le 12 juillet avec le grand spectacle en quatre actes «Une histoire du blues».

Enfin, le festival offre également l'atelier de fabrication de guitares en boîte de cigares, Harmonica 101, le quatuor à roues alimenté par les festivaliers Vélos musicaux, le piano public du festival au profit des passants, l'atelier pour petits et grands Sculpture sur glace sous le soleil de juillet et l'espace de rencontre des néophytes et amateurs Espace blues au chapitre des nouveautés au programme de cette 24e édition.