De jeunes artistes chantent pour aider l’église de La Minerve

1er avril


Publié le 13 mars 2017

Le groupe Aramis, dont Simon Charette à la chemise carreautée (non fleurie) est lové dans une chaise à gauche. Originaire de La Minerve, il est coorganisateur du spectacle en l’église de la municipalité le 1er avril prochain.

©Marie-Claude Perreault

Deux artistes et un groupe, Marielyne Sauriol, Fleuri Carreauté et Aramis s’unissent pour un spectacle-bénéfice. Unis dans la même cause, soit de récolter des fonds pour la préservation de l’église à vocations culturelle et religieuse.

«On n’est pas sans connaître la réalité qui touche les églises au Québec», indique Simon Charette, batteur pour Aramis et coorganisateur de la soirée qui se tiendra à l’église. C’est un très beau bâtiment qui fait partie de notre histoire. Peu importe le degré d’importance qu’on y rattache individuellement, on le préfère tous et toutes debout qu’inexistant.»

Du talent au-delà de La Voix

Aramis, dont fait partie Simon Charette de La Minerve, est une formation influencée autant par les rouages du rock et du folk des années 60 et 70, dont leur son insufflera des souvenirs d’Harmonium, Pink Floyd ou encore Genesis avec Gabriel, que par des artistes contemporains de la scène alternative, dont Fred Fortin, Louis-Jean Cormier et Radiohead. Pour Aramis, le 1er mai 2017 marque la sortie de son premier mini-album.

Tout comme Aramis, L’Information du Nord a fait place à l’auteure et interprète Marielyne Sauriol, originaire de La Minerve. Munie d’une maîtrise en musique de l’Université Laval, Marielyne sort son premier album en mai dernier, l’excellent Les Perles du Temps.

C’est une situation qui n’est pas sans rappeler celle des églises au Québec. De participer à la soirée de collecte de fonds revêt donc un geste de contribution double, pour deux bonnes causes. Simon Charette d'Aramis

Ses chansons voguent entre la balade pop et les rythmes plus groovy qui ne laissent personne indifférent. Pour le spectacle du 1er avril, elle sera accompagnée d’une pianiste.

En première partie, dans une formule solo, le Montréalais Fleuri Carreauté présentera son folk-blues qui séduira l’assistance. Son répertoire de chansons au caractère à la fois touchant et apaisant, et à la fois mélancolique, mèneront plusieurs à l’achat de son mini-album intitulé Simple et Relax.

Une autre source de revenus

«Du même coup, la soirée prend la forme d’une vitrine d’exposition pour des artistes de la scène locale. L’industrie musicale étant en transformation perpétuelle, il devient ardu pour des musiciens et musiciennes de se fier sur une quelconque source de revenus stables pour gagner leur vie» mentionne Simon Charette. «C’est une situation qui n’est pas sans rappeler celle des églises au Québec. De participer à la soirée de collecte de fonds revêt donc un geste de contribution double, pour deux bonnes causes.»

Les billets pour la soirée au coût de 10$ sont en vente sous peu au Marché Bruneau et Frères, au Relais, à la bibliothèque municipale, aux Matériaux SMB, à l’Auberge La Minervoise ainsi qu’à l’Entrecôte Bistro-Grill. Les billets non vendus seront en vente à 12$ à la porte le soir de l’événement.

«Les célébrations amorcées à l’église se poursuivront à l’Entrecôte Bistro-Grill à compter de 23h pour qui veut se joindre à la fête avec  nous» de conclure Simon Charette.