L'Information du Nord 819 425-8658  

Partager:
12 janvier 2018

Deux jours par semaine

Le Domaine Saint-Bernard crée un service de garde

Yves Rouleau , journaliste

Les mardis, les enfants inscrits au service de garde pourront participer à des activités de ski de fond.
Les mardis, les enfants inscrits au service de garde pourront participer à des activités de ski de fond.
© Photo L'Information du Nord - Maxime Coursol

Le Domaine Saint-Bernard innove en créant un service de garde éducatif en nature après les heures de classe.

L’organisme de Mont-Tremblant voué à la mise en valeur auprès du public de son espace en pleine nature a commencé l’an dernier à accueillir des enfants des écoles primaires locales lors des congés pédagogiques et des semaines de relâche, a expliqué la coordonnatrice des activités au Domaine Saint-Bernard, Isabelle Morissette.

Cet automne, on a élargi le programme pour accueillir les enfants deux fins de journée par semaine, les mardis et jeudis. On revient à la charge cet hiver.

« Le programme suscite de l’intérêt. On l’implante graduellement. Éventuellement, on voudrait l’offrir tous les jours de semaine », a indiqué la coordonnatrice.

Le programme parascolaire, c’est ainsi qu’on l’a appelé, s’adresse aux écoliers de 6 à 12 enfants du campus primaire de Mont-Tremblant. Après les classes, les enfants sont transportés en autobus au Domaine, où des animateurs les accueillent pour des activités. @R:Cet hiver, on propose les mardis ski de fond et les jeudis musique, des activités toujours offertes dans un contexte éducatif, mais détendu comme il convient après les classes, souligne Isabelle Morissette.

« Le programme se raccorde à notre mission de donner accès à la nature. C’est en réfléchissant aux manières de sensibiliser la population à notre mission que nous avons pensé à cette idée d’un service de garde d’enfants en nature », précise-t-elle.

« En amenant les enfants dans la nature à un jeune âge, on remplit encore mieux notre mission», ajoute la coordonnatrice.

Tous les jours éventuellement

Mont-Tremblant est indissociable de la vie en plein air, selon elle, et en proposant de programme on estimait que des parents répondraient avantageusement à la proposition.

« Bien sûr que les enfants font déjà quelques activités extérieures à l’école. Mais ici au Domaine c’est différent, ça se déroule hors du cadre scolaire et en pleine nature », affirme Isabelle Morissette.

Le service de garde qui commence dès que les enfants ont débarqué de l'autobus se poursuit jusqu’à 17h30. Ce sont les parents qui viennent chercher les enfants.

Pour la première expérience cet automne, une vingtaine d’enfants en moyenne se sont présentés au service de garde.

« Nous sommes très contents de cette première expérience, même si nous ne sommes pas aussi connus qu’on le voudrait. On aimerait idéalement compter une trentaine d’enfants régulièrement pour aller de l’avant cinq jours par semaine », indique la coordonnatrice.

Les coûts sont les mêmes que les services de garde habituels, mentionne-t-elle. « On veut garder le programme à un coût abordable pour tous les parents ».

Pour aider à maintenir des tarifs raisonnables, le Domaine Saint-Bernard a sollicité une aide du club Rotary pour absorber les coûts de transport par autobus. « Notre budget ne couvre que les frais d’opération », précise la coordonnatrice.

« Au Domaine Saint-Bernard, nous considérons notre programme comme exploratoire jusqu’à un certain point. Nous croyons beaucoup à notre projet. C’est rien que du beau. Des enfants qui passent sept heures à l’école ont besoin d’aller dehors après coup, d’apprendre en jouant, être des enfants finalement », indique Isabelle Morissette.

Galerie de photos

    ACT-camp stbernard2.jpg
  • 1/1
Partager:

Yves Rouleau , journaliste

  • Courriel

À ne pas manquer