Enquête: Laurentides-Labelle croit au réchauffement climatique

Maxime Coursol maxime.coursol@tc.tc Publié le 25 février 2016

Le réchauffement climatique causé par l’être humain ne fait aucun doute dans l’esprit d’une majorité de citoyens de Laurentides-Labelle.

©Photo - Élections Canada

Selon une étude universitaire très sérieuse, notre région est parmi les moins climatosceptiques au Canada.

Qu’est-ce que le climatoscepticisme? C’est ce courant de pensée qui avance que ce n’est pas l’être humain qui est responsable du réchauffement climatique, et qui, dans sa frange la plus radicale, met même en doute ce réchauffement.

L’étude, réalisée par l’Université de Montréal conjointement avec quatre universités américaines, visait à savoir, sur une base régionale, quels étaient les foyers du climatoscepticisme en Amérique du Nord. Ses résultats, dévoilés le 22 février, ont de quoi surprendre: le Canada fait moins bonne figure que les États-Unis. L’étude avance que seulement 44% des Canadiens croient que la planète se réchauffe surtout à cause de l’activité humaine, comparativement à 48% des Américains.

En haut de la moyenne

Les données ont été compilées par circonscription fédérale. Il a ainsi été possible de comparer les différentes régions du Canada entre elles. Sans surprise, c’est dans les Prairies où la croyance en un réchauffement climatique est la plus faible. Le Québec fait quant à lui bonne figure, avec 85% des répondants qui croient que la planète se réchauffe, contre 79% pour l’ensemble du Canada.

Dans Laurentides-Labelle, la proportion des gens croyant que la planète se réchauffe atteint les 87%. Plus de la moitié de la population régionale (56%) croit que la Terre se réchauffe surtout à cause de l’activité humaine, contre 44% pour le reste du Canada. Si on pose la question «Croyez-vous que la planète se réchauffe en partie ou surtout à cause de l’activité humaine?», on obtient oui à 70% dans le comté, contre 61% de moyenne canadienne.

La seule question où la population de Laurentides-Labelle se retrouve en dessous de la moyenne nationale est lorsqu’on demande si elle appuie une augmentation des taxes sur les combustibles fossiles. 48% se disent en faveur de ce moyen, contre 49% dans l’ensemble du pays.

La partie canadienne de l’étude est basée sur des sondages réalisés entre 2011 et 2015 auprès de 5 400 répondants. La marge d’erreur varie entre 6% et 7%.

En manchette

Enquête: Laurentides-Labelle croit au réchauffement climatique

Maxime Coursol maxime.coursol@tc.tc Publié le 25 février 2016

Le réchauffement climatique causé par l’être humain ne fait aucun doute dans l’esprit d’une majorité de citoyens de Laurentides-Labelle.

©Photo - Élections Canada


Selon une étude universitaire très sérieuse, notre région est parmi les moins climatosceptiques au Canada.

Qu’est-ce que le climatoscepticisme? C’est ce courant de pensée qui avance que ce n’est pas l’être humain qui est responsable du réchauffement climatique, et qui, dans sa frange la plus radicale, met même en doute ce réchauffement.

L’étude, réalisée par l’Université de Montréal conjointement avec quatre universités américaines, visait à savoir, sur une base régionale, quels étaient les foyers du climatoscepticisme en Amérique du Nord. Ses résultats, dévoilés le 22 février, ont de quoi surprendre: le Canada fait moins bonne figure que les États-Unis. L’étude avance que seulement 44% des Canadiens croient que la planète se réchauffe surtout à cause de l’activité humaine, comparativement à 48% des Américains.

En haut de la moyenne

Les données ont été compilées par circonscription fédérale. Il a ainsi été possible de comparer les différentes régions du Canada entre elles. Sans surprise, c’est dans les Prairies où la croyance en un réchauffement climatique est la plus faible. Le Québec fait quant à lui bonne figure, avec 85% des répondants qui croient que la planète se réchauffe, contre 79% pour l’ensemble du Canada.

Dans Laurentides-Labelle, la proportion des gens croyant que la planète se réchauffe atteint les 87%. Plus de la moitié de la population régionale (56%) croit que la Terre se réchauffe surtout à cause de l’activité humaine, contre 44% pour le reste du Canada. Si on pose la question «Croyez-vous que la planète se réchauffe en partie ou surtout à cause de l’activité humaine?», on obtient oui à 70% dans le comté, contre 61% de moyenne canadienne.

La seule question où la population de Laurentides-Labelle se retrouve en dessous de la moyenne nationale est lorsqu’on demande si elle appuie une augmentation des taxes sur les combustibles fossiles. 48% se disent en faveur de ce moyen, contre 49% dans l’ensemble du pays.

La partie canadienne de l’étude est basée sur des sondages réalisés entre 2011 et 2015 auprès de 5 400 répondants. La marge d’erreur varie entre 6% et 7%.