Gilbert Brassard quitte le navire politique

Le 5 novembre prochain


Publié le 18 mai 2017

Le maire de Labelle Gilbert Brassard à son bureau à l’hôtel de ville le 17 mai au matin alors qu’il venait officiellement d’annoncer son départ de la vie politique en novembre.

©TC Media - Ronald Mc Gregor

Le maire de Labelle Gilbert Brassard a arrêté sa décision la semaine dernière : il ne sollicite pas un quatrième mandat.

«Tu pars toujours avec un petit pincement au cœur», avoue l’élu d’emblée. Après trois mandats, on peut dire que le maire sortant et son équipe laissent un bel héritage à la municipalité. C’est en fait ce que répond l’élu dans son bureau à l’hôtel de ville alors qu’il venait d’annoncer aux employés et aux cadres son intention.

Alors quel héritage Gilbert Brassard lègue-t-il à Labelle ?

«Une saine gestion». Trois mots qu’il prononce sur le ton qu’on lui connait. «Je suis fier aussi du travail de notre équipe et la création du Fonds des véhicules routiers. Au lieu d’aller en règlement d’emprunt pour l’achat d’un véhicule, avec l’argent que nous mettons de côté chaque année, on évite de payer les frais d’intérêts.» L’écoute de ces citoyens est un point qui soulève.

Le maire a déjà fait part de son intention de ne pas renouveler son mandat à la dernière élection, mais son conseil lui a rappelé que beaucoup de projets étaient en marche. On connait la suite.

Ça me tente de profiter de la vie maintenant.

Gilbert Brassard, maire de Labelle

La décision a été prise de laisser Robert Bergeron, ex-directeur général de l’hôpital de Rivière-Rouge, et conseiller au sein de l’équipe Brassard depuis le jour un, de briguer le siège de la mairie.

«C’est un excellent choix, je crois. Avec les conseillers en place qui veulent renouveler leur mandat, les citoyens doivent s’attendre à une continuité.»

Oui, mais, c’est quoi la vraie raison de son départ ? Gilbert Brassard répond que ce n’est pas facile la journée d’un maire. «Ta vie de tous les jours est en fonction de l’agenda. «Je commence à prendre de l’âge. Tu vois, quand je veux aller à la pêche, je dois partir telle journée parce que j’ai un conseil des maires. Je dois remettre au lendemain. Chaque fois que ma femme et moi on veut aller en vacances, on doit faire avec l’agenda du maire.»

Tout ça ne sera que du passé au 6 novembre prochain.