Guylaine Berlinguette briguera les suffrages


Publié le 20 avril 2017

Guylaine Berlinguette souhaite présider pour un deuxième mandat aux destinées d’Arundel.

©TC Media – Maxime Coursol

Guylaine Berlinguette tentera de se faire réélire par ses concitoyens comme mairesse d’Arundel le 5 novembre.

La femme a longtemps mûri sa décision avant de la prendre. Son premier mandat à la tête de sa communauté n’a pas été de tout repos, mais le désir de revitaliser Arundel a pris le dessus sur ces désagréments. « J’aime ma communauté et sa survie est menacée, comme plusieurs petits villages dans notre région. Je crois que je peux encore contribuer à la revitalisation d’Arundel, et c’est pour ça que je veux être mairesse pour les quatre prochaines années », a-t-elle déclaré à notre journaliste.

Depuis 2013, Mme Berlinguette a mis ses énergies à la reconstruction du garage municipal de sa localité et à l’aménagement d’un parc derrière l’hôtel de ville, sur la rivière Beaven. Côté infrastructure, elle veut encore installer des trottoirs et des lampadaires dans le noyau villageois, un projet qui devrait se concrétiser après les élections. Mais son objectif principal, c’est qu’un plus grand partage de ressources se fasse entre Arundel et ses voisines.

« Dans le monde d’aujourd’hui, je suis convaincue qu’Arundel ne survivra pas seule. Il faut unir nos forces avec d’autres communautés dans la même situation que nous, comme Montcalm par exemple. Je ne parle ici de fusion mais bien d’une plus grande collaboration, un peu comme nous avons déjà avec les premiers répondants », explique-t-elle.

Il est encore trop tôt pour dévoiler l’équipe complète qui se présentera avec Mme Berlinguette pour former le conseil municipal. Certains conseillers actuels auraient pris leur décision, d’autres seraient toujours en réflexion.