Élections municipales 2017: les maires devront prendre leur décision

Maxime Coursol maxime.coursol@tc.tc
Publié le 1 novembre 2016

Tous les citoyens du Québec iront aux urnes le 5 novembre 2017, date des élections générales municipales.

©Photo TC Media - Archives

Dans un an, presque jour pour jour, auront lieu les élections générales municipales d’un bout à l’autre du Québec.

En effet, la Loi sur les élections et les référendums dans les municipalités prévoit que les élections ont lieu simultanément dans toutes les municipalités de la province, le premier dimanche de novembre, tous les quatre ans. Les dernières remontant à 2013, le prochain scrutin aura donc lieu le 5 novembre 2017.

En prévision de celui-ci, L’Information du Nord a donc appelé les différents maires de la région pour savoir qui avait choisi de se représenter, qui se retirait et qui poursuivait sa réflexion. Voici leurs réponses:

Bernard Lapointe, acériculteur et maire d'Amherst.

©TC Media – Archives

« Nous nous réunirons, toute mon équipe au complet, en janvier prochain, pour décider de ce que nous ferons. »

Le maire Maurice Plouffe de La Conception

©TC Media – Archives

« Je crois bien que je me représenterai, mais il est encore trop tôt pour décider. Je prendrai ma décision en janvier. »

Le maire de Labelle, Gilbert Brassard.

©TC Media - Archives

« Il se peut que je laisse ma place, mais ma décision n’est pas prise. Je suis encore en réflexion. »

Le maire de Lac-Tremblant-Nord, Hugh Scott.

©TC Media – Archives

« Je préfère attendre au printemps, quand les villégiateurs qui forment la grande majorité de mes électeurs seront de retour, pour prendre ma décision. »

Le maire de Mont-Tremblant, Luc Brisebois.

©Photo TC Media - archives

« Il y a beaucoup de beaux projets qui sont en voie de se réaliser et j'ai l'intention de les mener à terme dans un deuxième mandat. »

La mairesse de Lac-Supérieur, Danielle St-Laurent.

©TC Media – Archives

« Il est encore trop tôt pour le dire, mais je souhaite une continuité dans notre municipalité. »

Le maire de Saint-Faustin-Lac-Carré, Pierre Poirier.

©TC Media – Archives

« Mon idée est faite, je solliciterai un nouveau mandat comme maire. »

Steven Larose, maire de Montcalm et responsable du comité sécurité publique de la MRC des Laurentides.

©TC Média - Archives

« Je ne prends jamais cette décision avant qu’il ne reste que trois, quatre mois avant l’élection. »

La mairesse d'Arundel, Guylaine Berlinguette.

©Photo TC Media - archives

« Il est encore un peu tôt pour se prononcer. Si tout va bien je serai de la partie, mais ça va se confirmer dans les prochains mois. »

La mairesse d'Huberdeau, Évelyne Charbonneau.

©TC Media – Archives

« Oui, je me représenterai en 2017. »

Le maire de Brébeuf, Ronald Provost.

©TC Media – Archives

« C’est terminé pour moi, c’est sûr. Reste à voir maintenant qui prendra ma place. »

Les maires Luc Trépanier, de Barkmere, et Jean-Pierre Monette, de La Minerve, ne nous ont pas rappelé avant l’heure de tombée.

Avec la collaboration d'Yves Rouleau.