«Je ne m’attendais pas à un appui aussi important» -Johanne Régimbald

Victorieuse à l'investiture, elle portera les couleurs du Bloc

Maxime Coursol maxime.coursol@tc.tc Publié le 31 août 2015

Johanne Régimbald sera la candidate du Bloc Québécois dans Laurentides-Labelle. On la voit ici le matin du 30 août, juste avant le premier segment de l'investiture tenu au Patriote de Sainte-Agathe. Un peu plus loin, serrant une main et habillée en blanc, on reconnaît son opposante, Samuelle Ducrocq-Henry.

©TC Media – René-Pierre Beaudry

Ayant remporté l'investiture face à son adversaire Samuelle Ducrocq-Henry, Johanne Régimbald tentera maintenant de devenir députée de Laurentides-Labelle pour le Bloc québécois.

La Lauriermontoise d'origine a triomphé dans sa ville natale le 30 août, lors de l'investiture du Bloc québécois. Rappelons qu'une investiture est une assemblée où les membres d'un parti choisissent celui ou celle qui les représentera dans leur circonscription.

L'assemblée d'investiture s'est déroulée en deux temps, à Sainte-Agathe-des-Monts en matinée puis à Mont-Laurier en après-midi. Il s’agissait d’une première pour le Bloc dans l’histoire de la circonscription de Laurentides-Labelle; en général, une seule assemblée d’investiture se tient, à peu près au milieu du comté. Or, le conseil exécutif bloquiste tenait à ce qu’un maximum de membres en règle puisse voter et a pris en considération l’étendue du territoire.

Au total, 226 membres du parti dans Laurentides-Labelle se sont prévalus de leur droit de vote, soit près de la moitié d’entre eux. La gagnante a obtenu 61% d'appui. Jointe par téléphone le lendemain de sa victoire, celle-ci avouait avoir été un peu surprise de ce résultat. «C’est assez près du pointage que nous avions fait, mais je ne m’attendais pas, malgré tout, à un appui aussi important», a-t-elle confié à notre journaliste.

Une nouvelle campagne

Le repos ne sera toutefois pas immédiat pour Mme Régimbald. La campagne électorale est déjà bien entamée, et elle compte être très présente d’un bout à l’autre de la circonscription d’ici la date du scrutin, prévu le 19 octobre. Ses affiches devraient apparaître sur les poteaux la semaine prochaine, une fois que le plan de campagne du Bloc québécois sera dévoilé aux candidats.

La candidate se dit également ouverte à participer à un débat contre ses trois opposants principaux: le néo-démocrate Simon-Pierre Landry, le libéral David Graham et le conservateur Sylvain Charron.

Parole à la vaincue

La rivale de Mme Régimbald à l’investiture, Samuelle Ducrocq-Henry, n'a pas encore retourné notre appel. Cependant, quand sa défaite a été confirmée, elle a soutenu auprès de la journaliste Murielle Yokell du journal Le Courant à Mont-Laurier:

«Quasiment 40% des votes, c’est très honorable quand on est parti de rien et qu'on se battait contre d'énormes machines. Je pense qu'il est quand même important que le Parti québécois et le Bloc québécois soient bien conscients des jeux d'ingérence qui ont lieu parfois. Je pèse mes mots en disant cela. Je pense aussi qu'il est important que les chefferies fassent attention aux jeunes, parce que c'est comme cela qu'on brûle ses ailes.»

En manchette

Une sculpture de sable unique au Casino Mont-Tremblant

Le Casino de Mont-Tremblant célèbre en grand l’arrivée des vacances estivales. L’artiste sculpteur Jonathan Bouchard a conçu une sculpture de sable de 8 pieds de hauteur sur 12 pieds de largeur en seulement 24 h, s’échelonnant sur trois jours, à l’entrée du Casino.

«Je ne m’attendais pas à un appui aussi important» -Johanne Régimbald

Victorieuse à l'investiture, elle portera les couleurs du Bloc

Maxime Coursol maxime.coursol@tc.tc Publié le 31 août 2015

Johanne Régimbald sera la candidate du Bloc Québécois dans Laurentides-Labelle. On la voit ici le matin du 30 août, juste avant le premier segment de l'investiture tenu au Patriote de Sainte-Agathe. Un peu plus loin, serrant une main et habillée en blanc, on reconnaît son opposante, Samuelle Ducrocq-Henry.

©TC Media – René-Pierre Beaudry


Ayant remporté l'investiture face à son adversaire Samuelle Ducrocq-Henry, Johanne Régimbald tentera maintenant de devenir députée de Laurentides-Labelle pour le Bloc québécois.

La Lauriermontoise d'origine a triomphé dans sa ville natale le 30 août, lors de l'investiture du Bloc québécois. Rappelons qu'une investiture est une assemblée où les membres d'un parti choisissent celui ou celle qui les représentera dans leur circonscription.

L'assemblée d'investiture s'est déroulée en deux temps, à Sainte-Agathe-des-Monts en matinée puis à Mont-Laurier en après-midi. Il s’agissait d’une première pour le Bloc dans l’histoire de la circonscription de Laurentides-Labelle; en général, une seule assemblée d’investiture se tient, à peu près au milieu du comté. Or, le conseil exécutif bloquiste tenait à ce qu’un maximum de membres en règle puisse voter et a pris en considération l’étendue du territoire.

Au total, 226 membres du parti dans Laurentides-Labelle se sont prévalus de leur droit de vote, soit près de la moitié d’entre eux. La gagnante a obtenu 61% d'appui. Jointe par téléphone le lendemain de sa victoire, celle-ci avouait avoir été un peu surprise de ce résultat. «C’est assez près du pointage que nous avions fait, mais je ne m’attendais pas, malgré tout, à un appui aussi important», a-t-elle confié à notre journaliste.

Une nouvelle campagne

Le repos ne sera toutefois pas immédiat pour Mme Régimbald. La campagne électorale est déjà bien entamée, et elle compte être très présente d’un bout à l’autre de la circonscription d’ici la date du scrutin, prévu le 19 octobre. Ses affiches devraient apparaître sur les poteaux la semaine prochaine, une fois que le plan de campagne du Bloc québécois sera dévoilé aux candidats.

La candidate se dit également ouverte à participer à un débat contre ses trois opposants principaux: le néo-démocrate Simon-Pierre Landry, le libéral David Graham et le conservateur Sylvain Charron.

Parole à la vaincue

La rivale de Mme Régimbald à l’investiture, Samuelle Ducrocq-Henry, n'a pas encore retourné notre appel. Cependant, quand sa défaite a été confirmée, elle a soutenu auprès de la journaliste Murielle Yokell du journal Le Courant à Mont-Laurier:

«Quasiment 40% des votes, c’est très honorable quand on est parti de rien et qu'on se battait contre d'énormes machines. Je pense qu'il est quand même important que le Parti québécois et le Bloc québécois soient bien conscients des jeux d'ingérence qui ont lieu parfois. Je pèse mes mots en disant cela. Je pense aussi qu'il est important que les chefferies fassent attention aux jeunes, parce que c'est comme cela qu'on brûle ses ailes.»