Johanne Régimbald se lance dans la course

Investiture du Bloc québécois

Maxime Coursol maxime.coursol@tc.tc Publié le 23 juin 2015

Johanne Régimbald tentera sa chance pour devenir candidate du Bloc québécois.

©TC Média – Maxime Coursol

L'ancienne éditrice de L'Information du Nord annonce qu'elle briguera l'investiture du Bloc québécois.

Née à Mont-Laurier et demeurant depuis plus de 30 ans à Mont-Tremblant, Johanne Régimbald n'est pas une nouvelle venue dans le monde de la politique. En 1989, elle était devenue attachée politique régionale du député provincial Jacques Léonard, devenu ministre par la suite dans les gouvernements Parizeau et Bouchard. De 1998 à 2001, elle a d'ailleurs été chef de cabinet de M. Léonard au Conseil du trésor.

Après 2001, Mme Régimbald a travaillé à la Station Mont Tremblant comme directrice aux relations avec la communauté et les propriétaires investisseurs. Elle a ensuite pris la barre de L'Information du Nord de 2010 à 2014.

Prête à «passer à l'action»

Ce sont des militants du Bloc québécois qui ont sollicité la Tremblantoise pour qu'elle dépose sa candidature. Après mûre réflexion, elle avait préféré décliner l'invitation. Puis, suite au retour de Gilles Duceppe à la tête du parti, elle a été sollicitée à nouveau. Cette fois, elle a décidé de faire le saut.

«Je me sens prête à passer à l'action et je veux aider les gens dans le comté de Laurentides-Labelle, tant les plus démunis que ceux qui ont des projets de développement économique pour la région. Je ne vais pas là pour être ministre, mais pour défendre les intérêts de mes concitoyens.»

Ce sera la première fois qu'elle sera sur le devant de la scène. Elle sait que d'autres candidats à l'investiture se manifesteront et espère, à force de recrutement de membres, recueillir suffisamment d'appuis pour devenir la candidate officielle aux élections fédérales.

Aucune date n'a encore été fixée pour une assemblée d'investiture dans la circonscription de Laurentides-Labelle. Celle-ci va de Sainte-Anne-des-Lacs à Ferme-Neuve, couvrant les grandes régions de Saint-Sauveur, Sainte-Agathe, Mont-Tremblant, Rivière-Rouge et Mont-Laurier.

Je ne vais pas là pour être ministre, mais pour défendre les intérêts de mes concitoyens.

Johanne Régimbald, candidate à l'investiture pour le Bloc québécois

En manchette

Iran: Amir Khadir fait la grève de la faim

POLITIQUE. Le député de Québec solidaire Amir Khadir a entamé vendredi soir une grève de la faim symbolique de 48 heures en solidarité avec avec la professeure à la retraite de l’Université Concordia Homa Hoodfar détenue dans une prison de Théhéran depuis le début du mois de juin.

Jeff Beck et Steven Tyler : sont-ils tombés dans la fontaine de jouvence?

Il y a des gens qui nous donnent parfois l'impression d'être tombés dans la fontaine de jouvence, tant ils font fi du temps qui passe. C'est notamment le cas pour Jeff Beck et Steven Tyler, deux artistes respectivement âgés de 72 et 68 ans. En plus de lancer un nouvel album, tous deux s'apprêtent à partir pour une longue et épuisante tournée.

Johanne Régimbald se lance dans la course

Investiture du Bloc québécois

Maxime Coursol maxime.coursol@tc.tc Publié le 23 juin 2015

Johanne Régimbald tentera sa chance pour devenir candidate du Bloc québécois.

©TC Média – Maxime Coursol


L'ancienne éditrice de L'Information du Nord annonce qu'elle briguera l'investiture du Bloc québécois.

Née à Mont-Laurier et demeurant depuis plus de 30 ans à Mont-Tremblant, Johanne Régimbald n'est pas une nouvelle venue dans le monde de la politique. En 1989, elle était devenue attachée politique régionale du député provincial Jacques Léonard, devenu ministre par la suite dans les gouvernements Parizeau et Bouchard. De 1998 à 2001, elle a d'ailleurs été chef de cabinet de M. Léonard au Conseil du trésor.

Après 2001, Mme Régimbald a travaillé à la Station Mont Tremblant comme directrice aux relations avec la communauté et les propriétaires investisseurs. Elle a ensuite pris la barre de L'Information du Nord de 2010 à 2014.

Prête à «passer à l'action»

Ce sont des militants du Bloc québécois qui ont sollicité la Tremblantoise pour qu'elle dépose sa candidature. Après mûre réflexion, elle avait préféré décliner l'invitation. Puis, suite au retour de Gilles Duceppe à la tête du parti, elle a été sollicitée à nouveau. Cette fois, elle a décidé de faire le saut.

«Je me sens prête à passer à l'action et je veux aider les gens dans le comté de Laurentides-Labelle, tant les plus démunis que ceux qui ont des projets de développement économique pour la région. Je ne vais pas là pour être ministre, mais pour défendre les intérêts de mes concitoyens.»

Ce sera la première fois qu'elle sera sur le devant de la scène. Elle sait que d'autres candidats à l'investiture se manifesteront et espère, à force de recrutement de membres, recueillir suffisamment d'appuis pour devenir la candidate officielle aux élections fédérales.

Aucune date n'a encore été fixée pour une assemblée d'investiture dans la circonscription de Laurentides-Labelle. Celle-ci va de Sainte-Anne-des-Lacs à Ferme-Neuve, couvrant les grandes régions de Saint-Sauveur, Sainte-Agathe, Mont-Tremblant, Rivière-Rouge et Mont-Laurier.

Je ne vais pas là pour être ministre, mais pour défendre les intérêts de mes concitoyens.

Johanne Régimbald, candidate à l'investiture pour le Bloc québécois