L'Information du Nord 819 425-8658  

Partager:
23 septembre 2015

Élections fédérales: La question de la semaine

Chaque semaine, d’ici les élections fédérales du 19 octobre, L’Information du Nord posera une question aux candidats des principaux partis en lice sur un enjeu touchant la circonscription de Laurentides-Labelle.
Nous commençons cette semaine par une question qui intéressera les nombreux riverains sur le territoire.
Nous commençons cette semaine par une question qui intéressera les nombreux riverains sur le territoire.
© Photo Gracieuseté
Chaque semaine, d’ici les élections fédérales du 19 octobre, L’Information du Nord posera une question aux candidats des principaux partis en lice sur un enjeu touchant la circonscription de Laurentides-Labelle.

Dans les Laurentides, plusieurs déplorent l'usage de bateaux à moteur de forte puissance, tels les wakeboats, sur leur lac ou leur rivière. Ils montrent du doigt la pollution que cela peut occasionner ainsi que le péril que ces embarcations peuvent représenter pour leur sécurité. Puisque la navigation sur les plans d'eau est de juridiction fédérale, avez-vous l'intention de soutenir une initiative pour rendre la règlementation plus sévère?

"C'est un dossier plus compliqué qu'il n’y paraît. Les wakeboats nuisent souvent à l'environnement, et c'est important de protéger les lacs, plans d'eau, rivières, et riverains.

Mais l'histoire ne finit pas là. Il existe des lacs où les wakeboats sont importants pour le tourisme, pour les avions de brousse, et qui lorsqu'ils sont à l'eau sont considérés comme des bateaux, par exemple.

En conséquence, ils ne peuvent pas être bannis directement et il faut travailler avec tous les paliers de gouvernement ainsi que les associations des lacs pour trouver les meilleures solutions qui sont adaptables aux besoins spécifiques de chaque place.

Nous ferons un examen complet des modifications apportées par M. Harper à la Loi sur les pêches et de la suppression de la Loi sur la protection des voies navigables, en vue de rétablir les mesures de protection éliminées et d’ajouter des mesures de sauvegarde plus modernes."

Partager: