Élections fédérales 2015: Johanne Régimbald surprise par la vague

Yves Rouleau yves.rouleau@tc.tc Publié le 20 octobre 2015

Johanne Régimbald salue ses partisans.

©TC Media - Yves Rouleau

La candidate bloquiste Johanne Régimbald n'a pas caché sa surprise à la suite de sa défaite dans Laurentides-Labelle.

:«Nous anticipions une lutte serrée avec le NPD. Nous n'avons pas vu venir une telle montée de David Graham et du Parti libéral», a-t-elle indiqué en présence de quelques partisans à Mont-Laurier.

«J'avais une excellente équipe et on a mené une bonne campagne, mais la vague libérale a fait la différence. L'organisation du candidat libéral s'est montrée solide», a-t-elle mentionné.

Le clan bloquiste était également étonné de l'ampleur de la victoire libérale au niveau national.

«Le Nouveau parti démocratique s'est écrasé en fin de campagne», a-t-elle mentionné.

Le Bloc Québécois avec Johanne Régimbald a tout de même réussi à rétrécir considérablement l'écart par rapport à l'élection de 2011, où le parti avait perdu par 7000 votes.

La candidate s'est par ailleurs réjouie de l'élection de 10 bloquistes, deux de moins que le nombre requis que la reconnaissance officielle, a-t-elle toutefois déploré.

 

Élections fédérales 2015: Johanne Régimbald surprise par la vague

Yves Rouleau yves.rouleau@tc.tc Publié le 20 octobre 2015

Johanne Régimbald salue ses partisans.

©TC Media - Yves Rouleau


La candidate bloquiste Johanne Régimbald n'a pas caché sa surprise à la suite de sa défaite dans Laurentides-Labelle.

:«Nous anticipions une lutte serrée avec le NPD. Nous n'avons pas vu venir une telle montée de David Graham et du Parti libéral», a-t-elle indiqué en présence de quelques partisans à Mont-Laurier.

«J'avais une excellente équipe et on a mené une bonne campagne, mais la vague libérale a fait la différence. L'organisation du candidat libéral s'est montrée solide», a-t-elle mentionné.

Le clan bloquiste était également étonné de l'ampleur de la victoire libérale au niveau national.

«Le Nouveau parti démocratique s'est écrasé en fin de campagne», a-t-elle mentionné.

Le Bloc Québécois avec Johanne Régimbald a tout de même réussi à rétrécir considérablement l'écart par rapport à l'élection de 2011, où le parti avait perdu par 7000 votes.

La candidate s'est par ailleurs réjouie de l'élection de 10 bloquistes, deux de moins que le nombre requis que la reconnaissance officielle, a-t-elle toutefois déploré.