De longues files d'attente pour 17 000 électeurs

Le vote par anticipation dans Laurentides-Labelle

Salle des nouvelles L'Information du Nord infonord.redaction@tc.tc Publié le 13 octobre 2015

Le vote par anticipation à Sainte-Agathe-des-Monts.

©Photo gracieuseté

Les bureaux de vote par anticipation de Laurentides-Labelle ont été pris d'assaut par les électeurs la fin de semaine dernière.

Quelque 17 000 ou 17,7 pour cent des 95 9057 électeurs de la circonscription se sont prévalus de leur droit de vote pendant les quatre jours du scrutin par anticipation.

Il s'agit de chiffres se rapprochant de ceux à l'échelle nationale. On a établi à 2,4 millions le nombre d'électeurs canadiens qui se sont rendus aux urnes par anticipation, les 9, 10, 11 octobre. Les statistiques n'étaient pas encore disponibles pour la quatrième journée de vote du lundi 12 octobre. Pour les trois premiers jours, il s'agissait d'une hausse de 16 pour cent du nombre d'électeurs qui ont voté par anticipation à comparer à l'élection de mai 2011.

De longues files d'attente ont pu être observées à divers bureaux durant la fin de semaine. Néanmoins, les électeurs semblent avoir jugé que le délai restait dans les limites du raisonnable.

La candidate du Bloc Québécois Johanne Régimbald a indiqué que les membres de son organisation ont constaté la très forte  affluence d'électeurs au bureau de vote par anticipation de Sainte-Adèle. Cette situation a forcé l'assignation d'un greffier adjoint pour faciliter le vote.

Des gens de son organisation ont par ailleurs relevé que l'attente pour voter était longue dans les plus importants bureaux de vote.

Johanne Régimbald a elle-même noté une demi-heure d'attente pour voter à Rivière-Rouge, vendredi.

En somme, cependant, le camp bloquiste n'a pas relevé une situation gravement problématique.

Même son de cloche du côté du Nouveau parti démocratique. Selon Laurence Dufresne, les membres de l'organisation néo-démocrate ont en effet constaté de longues files d'attente dans beaucoup de bureaux de vote.

La première journée du scrutin par anticipation a donné lieu aux pires délais et la situation a paru se stabiliser par la suite, notait-on.

Les électeurs ont semblé prendre leur mal en patience partout et personne n'a émis de plaintes formelles.

 

De longues files d'attente pour 17 000 électeurs

Le vote par anticipation dans Laurentides-Labelle

Salle des nouvelles L'Information du Nord infonord.redaction@tc.tc Publié le 13 octobre 2015

Le vote par anticipation à Sainte-Agathe-des-Monts.

©Photo gracieuseté


Les bureaux de vote par anticipation de Laurentides-Labelle ont été pris d'assaut par les électeurs la fin de semaine dernière.

Quelque 17 000 ou 17,7 pour cent des 95 9057 électeurs de la circonscription se sont prévalus de leur droit de vote pendant les quatre jours du scrutin par anticipation.

Il s'agit de chiffres se rapprochant de ceux à l'échelle nationale. On a établi à 2,4 millions le nombre d'électeurs canadiens qui se sont rendus aux urnes par anticipation, les 9, 10, 11 octobre. Les statistiques n'étaient pas encore disponibles pour la quatrième journée de vote du lundi 12 octobre. Pour les trois premiers jours, il s'agissait d'une hausse de 16 pour cent du nombre d'électeurs qui ont voté par anticipation à comparer à l'élection de mai 2011.

De longues files d'attente ont pu être observées à divers bureaux durant la fin de semaine. Néanmoins, les électeurs semblent avoir jugé que le délai restait dans les limites du raisonnable.

La candidate du Bloc Québécois Johanne Régimbald a indiqué que les membres de son organisation ont constaté la très forte  affluence d'électeurs au bureau de vote par anticipation de Sainte-Adèle. Cette situation a forcé l'assignation d'un greffier adjoint pour faciliter le vote.

Des gens de son organisation ont par ailleurs relevé que l'attente pour voter était longue dans les plus importants bureaux de vote.

Johanne Régimbald a elle-même noté une demi-heure d'attente pour voter à Rivière-Rouge, vendredi.

En somme, cependant, le camp bloquiste n'a pas relevé une situation gravement problématique.

Même son de cloche du côté du Nouveau parti démocratique. Selon Laurence Dufresne, les membres de l'organisation néo-démocrate ont en effet constaté de longues files d'attente dans beaucoup de bureaux de vote.

La première journée du scrutin par anticipation a donné lieu aux pires délais et la situation a paru se stabiliser par la suite, notait-on.

Les électeurs ont semblé prendre leur mal en patience partout et personne n'a émis de plaintes formelles.