L'Information du Nord 819 425-8658  

Partager:
20 octobre 2017

230 unités résidentielles et d’hébergement

Un projet de 10 millions$ complété à La Conception

Une centaine d’invités ont pris part le 19 octobre à l’inauguration d'un projet résidentiel et d’hébergement touristique de 10 millions$ à La Conception et en partie à Mont-Tremblant.

Maxime Coursol , Rédacteur en chef

Le maire de La Conception Maurice Plouffe, à gauche, et le directeur général du projet Bel Air Resort & Residence Éric Harari.
Le maire de La Conception Maurice Plouffe, à gauche, et le directeur général du projet Bel Air Resort & Residence Éric Harari.
© Photo L'Information du Nord - Yves Rouleau

Une centaine d’invités ont pris part le 19 octobre à l’inauguration d'un projet résidentiel et d’hébergement touristique de 10 millions$ à La Conception et en partie à Mont-Tremblant.

Le projet Bel Air Resort & Residence est campé sur un domaine de 543 acres. Il comprend 140 terrains d’habitations uniques et 90 minilofts pour l’hébergement touristique, a expliqué le directeur général Eric Harari.

On accède au domaine par une route connectée au chemin de la Station à La Conception, aux limites de Mont-Tremblant. Les visiteurs aperçoivent le Clubhouse à leur entrée. Le centre constituera un lieu de rencontre et de services avec, entre autres, un centre de conditionnement physique, un spa, une piscine et un bar bio.

« Le projet a mis du temps, mais nous sommes très contents du résultat final. Nous allons accueillir des résidents permanents et des touristes de partout dans le monde. Le concept est intéressant parce que les occupants vont tout de suite trouver une vie sociale dans notre Clubhouse où l’on va pouvoir relaxer de différentes manières », a souligné le directeur général de Bel Air Resort & Residence.

Huit ans pour concrétiser

Le maire de La Conception Maurice Plouffe faisait pour sa part valoir le « travail colossal » de sa municipalité pour permettre au projet de se concrétiser. « La municipalité a travaillé avec Éric Harari, son équipe et d’autres instances depuis plus de huit ans sur ce projet », a-t-il relaté.

Il a souligné que les dénivelés importants, l’existence de milieux sensibles et les questions réglementaires et techniques avaient compté parmi les contraintes rencontrées. Il ajoute que la MRC des Laurentides a, pour sa part, apporté des changements majeurs au schéma d’aménagement.

Le maire Plouffe a par ailleurs souligné l’impact du projet au final sur le plan des revenus fonciers, du coup de pouce à la croissance économique et au développement durable.

« Le projet va attirer une quantité importante de touristes. Ça implique un rayonnement pour notre municipalité et pour toute la région », a-t-il affirmé.

Éric Harari a indiqué que le projet créait une quinzaine d’emplois au début, notamment dans les services au Clubhouse.

 

Partager:

Maxime Coursol , Rédacteur en chef

  • Courriel