Budget provincial: la Route verte retrouve ses moyens

Maxime Coursol maxime.coursol@tc.tc Publié le 18 mars 2016

Le parc linéaire Le P'tit Train du Nord, dans les Laurentides.

©TC Media – Archives

Les dirigeants des communautés limitrophes du P’tit Train du Nord peuvent souffler: le parc linéaire retrouvera dès cette année la majeure partie de son financement.

Dans le budget provincial déposé le 17 mars, le gouvernement libéral a rétabli pour cinq ans le financement de la Route verte.

Traversant quelque 393 municipalités dans 16 régions du Québec, et comptant plus de 5 000 kilomètres, cette piste cyclable majeure avait vu son financement dramatiquement amputé, dans les deux derniers budgets.

Cette austérité est maintenant du passé: rien que pour 2016, la Route verte recevra un total de 2,5 millions de dollars en fonds pour l’entretien et l’amélioration de la piste.

Dans les Laurentides, la Route verte traverse le parc linéaire Le P’tit Train du Nord. La réduction de son financement avait soulevé les passions dans toutes les municipalités traversées par ce dernier. Des pétitions de commerçants dépendant de cette infrastructure pour leur survie avaient d’ailleurs circulé pour voir les fonds rétablis.

Une distribution encore mal définie

La ministre responsable de la région des Laurentides, Christine St-Pierre, avait promis que ce dossier serait une priorité pour elle. Il semble qu’elle ait tenu parole: après de nombreuses représentations auprès de ses différents collègues ministres, elle se dit très contente de voir le financement augmenter de façon aussi importante.

«Le financement sera récurrent, ce qui est une grande victoire. Le gouvernement s’est même engagé à financer la Route verte sur 10 ans, pour la somme de 27 millions.» Précisons toutefois que pour l’instant, le budget parle plutôt d’un financement sur cinq ans, pour un total de 10,5 millions.

La partie de cette somme allouée aux Laurentides n’est pas encore connue, mais la ministre St-Pierre reste confiante que notre région aura sa part, vu les retombées économiques importantes de la piste cyclable, en particulier pour le «nord».

La formule du financement n’est pas encore définie non plus: on ignore pour l’instant si c’est la Corporation du parc linéaire ou les MRC qui recevront l’enveloppe provinciale.

Interrogé sur le rétablissement de ce financement, le préfet de la MRC des Laurentides, Denis Chalifoux, s’est dit soulagé. «Je suis heureux qu’on ait été entendu à Québec. Nous surveillerons avec intérêt comment l’argent sera redistribué à travers la province pour avoir notre juste part», a-t-il déclaré.

À lire aussi sur le sujet

En manchette

Budget provincial: la Route verte retrouve ses moyens

Maxime Coursol maxime.coursol@tc.tc Publié le 18 mars 2016

Le parc linéaire Le P'tit Train du Nord, dans les Laurentides.

©TC Media – Archives


Les dirigeants des communautés limitrophes du P’tit Train du Nord peuvent souffler: le parc linéaire retrouvera dès cette année la majeure partie de son financement.

Dans le budget provincial déposé le 17 mars, le gouvernement libéral a rétabli pour cinq ans le financement de la Route verte.

Traversant quelque 393 municipalités dans 16 régions du Québec, et comptant plus de 5 000 kilomètres, cette piste cyclable majeure avait vu son financement dramatiquement amputé, dans les deux derniers budgets.

Cette austérité est maintenant du passé: rien que pour 2016, la Route verte recevra un total de 2,5 millions de dollars en fonds pour l’entretien et l’amélioration de la piste.

Dans les Laurentides, la Route verte traverse le parc linéaire Le P’tit Train du Nord. La réduction de son financement avait soulevé les passions dans toutes les municipalités traversées par ce dernier. Des pétitions de commerçants dépendant de cette infrastructure pour leur survie avaient d’ailleurs circulé pour voir les fonds rétablis.

Une distribution encore mal définie

La ministre responsable de la région des Laurentides, Christine St-Pierre, avait promis que ce dossier serait une priorité pour elle. Il semble qu’elle ait tenu parole: après de nombreuses représentations auprès de ses différents collègues ministres, elle se dit très contente de voir le financement augmenter de façon aussi importante.

«Le financement sera récurrent, ce qui est une grande victoire. Le gouvernement s’est même engagé à financer la Route verte sur 10 ans, pour la somme de 27 millions.» Précisons toutefois que pour l’instant, le budget parle plutôt d’un financement sur cinq ans, pour un total de 10,5 millions.

La partie de cette somme allouée aux Laurentides n’est pas encore connue, mais la ministre St-Pierre reste confiante que notre région aura sa part, vu les retombées économiques importantes de la piste cyclable, en particulier pour le «nord».

La formule du financement n’est pas encore définie non plus: on ignore pour l’instant si c’est la Corporation du parc linéaire ou les MRC qui recevront l’enveloppe provinciale.

Interrogé sur le rétablissement de ce financement, le préfet de la MRC des Laurentides, Denis Chalifoux, s’est dit soulagé. «Je suis heureux qu’on ait été entendu à Québec. Nous surveillerons avec intérêt comment l’argent sera redistribué à travers la province pour avoir notre juste part», a-t-il déclaré.

À lire aussi sur le sujet