L'Information du Nord 819 425-8658  

Partager:
11 avril 2018

Sept ans à attendre la réparation d’un pont

« Toujours la même rengaine : chaque printemps on dit ce sera à l’automne»

Six résidents de la municipalité de Montcalm ne savent plus à qui s’en remettre pour qu’un pont donnant accès à leur propriété soit enfin réparé pour en accroître la capacité portante. Leur attente dure depuis bientôt sept ans avec tous les inconvénients que cette situation entraîne.

Yves Rouleau , journaliste

Francine Gratton et Richard Michaud, un couple de résidents du chemin Hale.
Francine Gratton et Richard Michaud, un couple de résidents du chemin Hale.
© Photo L'Information du Nord - Yves Rouleau

« C’est toujours la même rengaine. Chaque printemps, on nous répond que les travaux sont pour l’automne. Puis à l’automne, on nous indique que ce sera au printemps», souligne exaspérée Francine Gratton une des résidentes du chemin Hale.

Au mois d’octobre 2011, la municipalité de Montcalm transmettait une correspondance de la direction générale régionale du Ministère des Transports du Québec à l’effet que les limites de charges permises sur le pont enjambant le ruisseau aux Castors allaient être réduites à cinq tonnes. « Le ministère se voit dans l’obligation d’imposer de nouvelles restrictions quant aux limites de charges permises sur cette structure…les nouvelles limites de charges permettront de protéger certains éléments de la structure contre une dégradation prématurée », indiquait la correspondance.

Le chemin Hale est d’une longueur d’à peine 500 mètres et trois résidences, deux permanentes et une saisonnière, se retrouvent au-delà du pont. Dans les cas des deux résidences permanentes, les occupants sont des retraités.

Des taxes pour des services incomplets

Depuis le mois d’avril 2014, les camions de collectes des vidanges ne passent plus sur le pont. Les résidents doivent transporter et aller déposer leurs vidanges de l’autre côté du pont à chaque cueillette, déplorent Richard Michaud et Francine Gratton, l’un des couples propriétaires depuis de nombreuses années.

« La route municipale qui est en terre battue se dégrade continuellement. La municipalité n’effectue que des réparations mineures faute de pouvoir faire traverser de la machinerie », mentionne Richard Michaud.

Le couple dit en outre se trouver embêté pour tous travaux à leur propriété. « Si on doit transporter des matériaux ou de la matière ça devient compliqué sinon impossible. Avant je chauffais beaucoup au bois. Maintenant, il m’a fallu faire des transformations électriques parce que ça devenait trop compliqué de faire transporter le bois à cause du pont », souligne le couple qui étale une longue liste de désagréments

Si les résidants devaient vendre leur propriété, ils trouveraient difficilement preneurs dans le contexte actuel, disent-ils.

« Ça dure depuis 7 ans. Et nous on continue à payer nos taxes au complet, même si on ne jouit d’aucuns services », martèle Francine Gratton qui affirme que le couple a mené des démarches incessantes auprès de la municipalité, de la MRC des Laurentides et du député d’Argenteuil depuis le début dans ce dossier du pont.

La seule consolation pour les six résidents est que le ministère des Transports, la municipalité de Montcalm et le député de la circonscription d’Argenteuil Yves St-Denis leur assure que les véhicules d’urgence comme les camions de pompier, les ambulances ou les véhicules de police franchiront le pont en cas d’urgence.

Le maire et le député se questionnent

Après être entré en communication avec L’Information du Nord, le maire de Montcalm Steven Larose a indiqué partager entièrement l’exaspération des résidents du chemin Hale.

« Le ministère nous avait dit en 2014 que le pont serait réparé et ça n’a pas été fait. On nous a dit la même chose en 2017, sans résultats. En plus, les travaux ne sont pas au calendrier pour 2018. On les a contactés de nouveau et ils nous ont dit que les travaux s’effectueraient en 2019. Mais, est qu’on peut les croire? », a déploré le maire.

Pour sa part, le député d’Argenteuil à Québec Yves St-Denis souligne qu’il rappelle régulièrement le cas du pont du chemin Hale au directeur régional du Ministère des Transports Claude Thibault.

« Il me répond, que c’est dans la machine, que ça chemine », dit-il.

Selon les informations que le député a obtenues, la mise à niveau du pont devrait avoir lieu en 2019. L’acquisition de terrain pour élargir l’emprise serait l’élément qui retarde le début des travaux en ce moment, explique le député.

« Comprenez bien que ne cherche pas à trouver des excuses au ministère dans ce dossier. C’est clair que c’est un dossier qui s’étire en longueur », soutient le député St-Denis.

Les travaux au pont du chemin Hale en 2019 ?

 À la suite d’un appel logé à ses bureaux, la direction régionale du Ministère des Transports du Québec confirme que les travaux au pont du chemin Hale sont planifiés pour 2019.

« Les plans et devis sont complétés à 90 pour cent. La libération des emprises est requise afin de procéder à l’appel d’offres. Étant donné que la libération des emprises est prévue pour le 1er juin 2018 et que la période de restriction environnementale est du 30 septembre au 1er juillet, les travaux sont planifiés en 2019 », souligne la porte-parole régionale Caroline Boisvert.

La direction régionale du ministère confirme que c’est à la suite d’une évaluation de la capacité portante du pont qu’il a été déterminé d’imposer les nouvelles limites de charges maximales de cinq tonnes pour tous types de véhicules.

« Cette évaluation tient compte de l’état de la structure et des matériaux qui la composent.

« La restriction de charge permet tout de même aux différents services d’urgence d’intervenir, uniquement en cas d’urgence », ajoute Mme Boisvert.

Notons par ailleurs que Mme Boisvert indique la date du 2 mars 2012 pour l’entrée en vigueur des limites de charge (une correspondance de la municipalité de Montcalm à cet effet portait la date du 3 octobre 2011).

Avant l’entrée en vigueur des limites de charge, la capacité était de 26, 36 ou 42 tonnes selon le type de camion.

 PHOTO CI-BAS

Le pont du chemin Hale dans la municipalité de Montcalm.

Galerie de photos

    ACT-pont hale2.JPG
  • 1/1
Partager:

Yves Rouleau , journaliste

  • Courriel

À ne pas manquer