L'Information du Nord 819 425-8658  

Partager:
7 février 2018

Aucun impact immédiat

Services préhospitaliers : Radisson fusionne avec Porlier

Ronald McGregor , journaliste

Avec le groupement, ParaXion comptera 500 employés, 70 véhicules, 31 casernes dans les Laurentides et sept autres régions. Le siège social de la nouvelle compagnie sera situé à Montmagny et comptera un centre administratif à Mont-Joli.
Avec le groupement, ParaXion comptera 500 employés, 70 véhicules, 31 casernes dans les Laurentides et sept autres régions. Le siège social de la nouvelle compagnie sera situé à Montmagny et comptera un centre administratif à Mont-Joli.
© Photo L'Information du Nord - archives

Le Groupe Radisson qui assure les services préhospitaliers dans la région de Mont-Tremblant fusionne avec les Services Ambulanciers Porlier. La nouvelle entreprise prend le nom de ParaXion.

L’information a été annoncée aux employés le 6 février et rendue publique le lendemain. La caserne de Mont-Tremblant est la seule touchée dans la région immédiate. Ce secteur de desserte, dit la zone 630, compte trois ambulances et 34 techniciens ambulanciers paramédicaux.

Le directeur général de la nouvelle entité Laurent Hamel a affirmé que le groupement va bénéficier de plus de ressources pour l’organisation du travail. « Il ne s’agit pas d’une fusion pour procéder à une rationalisation », a-t-il assuré.

De toute façon, les services préhospitaliers sont encadrés au niveau des services au public par les CISSS (Centre intégré de santé et de services sociaux) et les CIUSSS (Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux).

L’environnement des services préhospitaliers s’est complexifié depuis plus d’une décennie, a indiqué le directeur général, ce qui rend nécessaire la formation continue, ce que la nouvelle entreprise sera en meilleure mesure d’allouer.

De plus, le groupement permettra l’achat de l’équipement de gestionnaires électroniques pour mieux supporter le travail sur le terrain des techniciens ambulanciers paramédicaux, a fait remarquer M. Hamel.

Au plan administratif, la fusion accorde plus de personnel pour la gestion des ressources humaines et matérielles. « Nos services, ce ne sont pas que le véhicule d'ambulance et les deux ambulanciers que vous voyiez sur le terrain. Il faut par exemple s’assurer de l’entretien régulier de nos 70 véhicules ambulanciers, leur remplacement après 200 000 kilomètres et ainsi de suite », a-t-il souligné.

Nouvelle bien accueillie

La nouvelle de la fusion a été annoncée aux employés en fin d’après-midi le 6 février. Ceux-ci ont bien accueilli la nouvelle, a indiqué M. Hamel.

La fusion doit être entérinée par les autorités compétentes avant d’entrée officiellement en vigueur. Cette date correspond au 1er avril, selon le directeur général.

 

Partager:

Ronald McGregor , journaliste

  • Courriel

À ne pas manquer