L'Information du Nord 819 425-8658  

Partager:

Entrevues à l'occasion de la Saint-Valentin

Travailler en couple, la recette du succès

Par Sylvie Bélanger. Ils sont restaurateurs, bijoutiers, agents immobiliers et tous voisins sur la rue de Saint-Jovite à Mont-Tremblant. Pour les trois couples, travailler avec son partenaire représente des défis, mais surtout des avantages.

À gauche: Pierre Ouimet et Cynthia Griffin. À droite, en haut: Stéphane Éthier et Nathalie Cyr. En bas à droite: Gaby McMillan et Claudie Léonard.
À gauche: Pierre Ouimet et Cynthia Griffin. À droite, en haut: Stéphane Éthier et Nathalie Cyr. En bas à droite: Gaby McMillan et Claudie Léonard.
© Information du Nord – Sylvie Bélanger

Dans le cas de Stéphane Éthier et sa conjointe Nathalie Cyr du restaurant le Vieux Four, travailler ensemble leur a permis dans les premiers temps de se relayer au niveau des horaires afin d'élever leur famille. Ensemble depuis 28 ans, ils chérissaient l'idée de partir un commerce. L'opportunité d'ouvrir le restaurant s'est présentée et ils sont en opération depuis 17 ans. Aujourd'hui, ils partagent les mêmes horaires, et ils apprécient le temps passé ensemble.

Pour leurs voisins de la Bijouterie G. McMillan, Gaby McMillan et Claudie Léonard, allier commerce et famille fut plus difficile. Dans leur cas, le commerce de détail a limité leur présence à la maison, particulièrement dans des périodes comme Noël. En couple depuis 35 ans, ils ont acheté la bijouterie il y a 29 ans.  

Pierre Ouimet et Cynthia Griffin travaillent ensemble comme courtiers chez Royal Lepage Mont-Tremblant depuis 11 années. Peu après leur rencontre, la magie s'est installée et leur partenariat a vu le jour.  Selon eux, cette association aurait été difficile s'ils avaient eu de jeunes enfants.

Miser sur ses forces

Stéphane et Nathalie travaillent ensemble, mais pas sur les mêmes projets. « Nathalie est l'amie des employés, moi je suis le patron. Si tu as deux bosses, ça ne marche pas... ça élimine bien des tracas, et on évite les dédoublements de décisions », glisse le restaurateur. Nathalie avoue que souvent le personnel passe par elle pour faire certaines demandes spéciales... Le couple rit bien de cette situation cocasse.

Pierre et Cynthia se partagent aussi plusieurs tâches comme l'administration et le marketing, mais surtout, ils divisent leur marché en misant chacun sur leurs forces. Un étant francophone et l'autre anglophone, les clients sont automatiquement dirigés selon le cas. Même le côté masculin et féminin est mis en considération pour répondre aux différents clients.

À la bijouterie McMillan les décisions sont prises de concert. « On sait qu'on a la même philosophie, et comme on est toujours présent un ou l'autre, le service est toujours bon... », glisse Claudie. C’est elle qui exécute un peu plus les tâches administratives, mais chez eux, personne n'a le dernier mot. Ils gèrent vraiment à deux, et ils ajoutent avec un petit clin d'œil, « les décisions sont bien réfléchies disons ».

Prendre des vacances

La grande difficulté pour ces couples est de prendre des vacances, mais certains trouvent des solutions. Souvent, Gaby et Claudie ont pris à peine une semaine par deux ans, commerce au détail oblige. Pour Pierre et Cynthia, la difficulté venait du fait de prendre leurs vacances en même temps. « Le fait de travailler en couple, c’est différent que de travailler en équipe... mais on a trouvé notre havre de paix avec notre maison sur une île au Lac des Trois Montagnes; là, on décroche. »

Quant à Nathalie et Stéphane, leur solution est de prendre à l'occasion des journées de congés en milieu de semaine et de s'offrir une petite escapade à Montréal ou à Ottawa.

Le boulot reste au boulot

Pour travailler avec son partenaire, il est important d'établir une frontière entre la vie amoureuse et la vie professionnelle. La discrétion est de mise, comme le dit Stéphane. « Il faut donner l'exemple, sinon les employés vont amener leurs problèmes de chez eux ici », lance-t-il. L’avantage pour ces restaurateurs, c’est que « quand la journée est finie, c'est fini. »

Ce n’est pas le cas pour Pierre et Cynthia, qui parlent nécessairement boulot à la maison. C’est la même chose pour Gaby et Claudie. Pour ce couple, c'est le côté le plus difficile. Avec l'expérience, ils y remédient et en discutent beaucoup moins qu'au début.

La recette du succès

À cet inconvénient vient toutefois l’avantage que les conjoints étant tous deux en affaires, ils se ressemblent et se comprennent. Gaby et Claudie trouvent plus facile d'opérer un commerce en couple, pouvant ainsi partager des obligations et surtout avoir confiance en l'autre à 100%.

Pour Pierre et Cynthia la recette c'est d'avoir des forces différentes, et faire un tout à la fin. Le conseil de Stephane et Nathalie est plutôt de se respecter et d'avoir chacun ses tâches. C'est le secret, pour éviter les obstinations. « Plus tu fais de quoi, plus tu es bon, alors faisons des choses différentes », affirme l’homme.

Mais comme dans toutes les histoires d'affaires, l'ingrédient essentiel à la recette du succès est de ne pas compter ses heures.

Partager:

À ne pas manquer