Sections

Une marcheuse tombe dans l'eau glacée

Rue Émond


Publié le 19 avril 2017

Suzanne Vaillancourt a eu très peur.

©Photo TC Media - Yves Rouleau

Une résidente de la rue Émond à Mont-Tremblant a eu une bonne frousse lundi avant-midi (17 avril) alors que l'inondation battait son plein.

Voilà la crevasse où Mme Vaillancourt a mis le pied, ce qui lui fait prendre un bain glacé dont elle se serait passée.
Photo TC Media - Yves Rouleau

La dame, Suzanne Vaillancourt,  a mis le pied dans une crevasse sur la route et s'est retrouvée en détresse quelques instants avec de l'eau glacée jusqu'au cou. Vêtue d'une longue salopette de pêcheur, Mme Vaillancourt marchait sur la route inondée pour se rendre à son automobile stationnée à sec dans une section plus élevée de la rue Émond. C'est une manœuvre qu'elle a souvent faite dans le passé sans incident à la crue printanière pour vaquer à ses occupations routinières.

Cette fois, l'eau atteignait presque trois pieds (90 centimètres) au-dessus de la chaussée.

«J'essayais  de marcher en plein milieu du chemin. J'ai mis le pied dans une crevasse et j'ai trébuché et je me suis retrouvée avec de l'eau glacée jusqu'au cou. J'ai crié au secours», a relaté Mme Vaillancourt.

Après les premiers instants, la dame a réussi à reprendre pied fermement malgré le courant assez fort. «Je me suis calmée  et mon conjoint qui m'avait entendue arrivait également pour m'aider. J'ai pu rebrousser chemin jusqu'à la maison même si j'avais les jambes engourdies par le froid», a-t-elle mentionné.

Après avoir pris un bon bain chaud, Mme Vaillancourt a convenu qu'à moins que l'eau ne monte encore beaucoup, elle irait à ses rendez-vous au village. «Le lendemain l'eau avait baissé. J'ai pris mes bâtons de randonneurs pour pouvoir sonder le sol en avant et je me suis rendue jusqu'à mon auto. C'est comme après un accident de la route. Il faut reprendre le volant le plus vite possible pour combattre ses peurs», a-t-elle affirmé.

Cet incident n'ébranle en rien le bonheur de Mme Vaillancourt de vivre dans ce «secteur inondable» de la ville de Mont-Tremblant. «On a une belle propriété près de la rivière avec un panorama magnifique. Il n’y a pas de voisins tout près, c'est tranquille», a-t-elle fait valoir.

Mme Vaillancourt souhaiterait par ailleurs que la municipalité effectue des travaux pour remonter le chemin afin qu'il ne soit pas inondé chaque printemps.