La MRC lance un projet-pilote de récupération du polystyrène


Publié le 10 mars 2017

Il est très important de bien nettoyer le polystyrène avant de le déposer dans les contenants de récupération. Il faut rincer et retirer les étiquettes, pellicules d’emballage, tampons absorbants, enlever les clous, etc. avant de les déposer dans le bon conteneur, souligne-t-on dans le cadre du projet-pilote de récupération du polystyrène.

©Photo TC Media - archives

C’est le 9 mars qu'a débuté officiellement le projet pilote de récupération du polystyrène (plastique 6) communément appelé « Styromousse ». Sous le thème « Le polystyrène ne pousse pas, pourquoi l’enfouir ? », la MRC des Laurentides désire encourager ses citoyens à reconnaître le polystyrène dans leur quotidien et à le rapporter aux écocentres régionaux afin de pouvoir récupérer cette matière.

Même s’il est recyclable, le polystyrène n’est pas accepté dans la collecte sélective des matières recyclables  des bacs verts ou bleus et se retrouve à l’enfouissement. Ce projet consiste à mettre en place la récupération par apport volontaire dans les écocentres régionaux de la MRC (secteur résidentiel seulement), soit à l’écocentre de Mont-Tremblant et de Sainte-Agathe-des-Monts et à la Régie intermunicipale des déchets de la Rouge (RIDR).

 « Le grand défi dans la récupération du polystyrène est sa densité. On transporte de l’air à plus de 90% et la grande majorité des coûts de récupération sont attribués au transport »,  explique M. Gilbert Brassard, président du comté de mise en œuvre du plan de gestion des matières résiduelles à la MRC des Laurentides.

La MRC des Laurentides veut d’ailleurs sensibiliser la population de ne pas déposer le plastique 6 (polystyrène) dans le bac vert ou bleu de récupération, car il risque de contaminer les autres matières.

« Une tonne de polystyrène occupe la place d’environ 30 tonnes de déchets compactés dans notre site d’enfouissement et prend des centaines d’années à se décomposer» mentionne M.  Brassard.

Ce projet est réalisé grâce à la collaboration de la RIDR, des organismes Synergie Économique Laurentides, expert en maillage d’entreprises, Centre d’entraide La Samaritaine, Groupe Gagnon, spécialiste en récupération et à la participation financière du centre de tri Tricentris.

Plusieurs objectifs

La MRC des Laurentides souhaite acquérir des statistiques sur le gisement, afin de trouver la solution optimale à la récupération du polystyrène. On souhaite également sensibiliser les citoyens sur l’importance de récupérer cette matière, évaluer la rentabilité économique de la récupération du polystyrène et trouver une solution environnementale durable au polystyrène. Finalement, on veut atteindre les objectifs du plan de gestion des matières résiduelles révisé et de la politique québécoise.

Les citoyens sont invités à rapporter gratuitement leur polystyrène à l’écocentre régional de Mont-Tremblant ou Sainte-Agathe-des-Monts ou la RIDR où un préposé les informera sur la façon d’en disposer sur place.

Les polystyrènes seront triés selon quatre catégories : contenants alimentaires en styromousse, contenants alimentaires rigides, emballages de protection et isolation.

Il est très important de bien nettoyer le polystyrène avant de le déposer dans les contenants de récupération. Il faut rincer et retirer les étiquettes, pellicules d’emballage, tampons absorbants, enlever les clous, etc. avant de les déposer dans le bon conteneur.