L'Information du Nord 819 425-8658  

Partager:
10 novembre 2017

LEntreprise de l’année du Gala Excellence

L’audace des copropriétaires du P’tit Caribou récompensée

Yves Rouleau , journaliste

Les copropriétaires du P’tit Caribou Joshua Wilson, Tyler Mathew Lane et Sébastien Turgeon, lors du Gala Excellence.
Les copropriétaires du P’tit Caribou Joshua Wilson, Tyler Mathew Lane et Sébastien Turgeon, lors du Gala Excellence.
© Photo Isabelle Michaud photographe

Les nouveaux propriétaires ont fait un pari audacieux lorsqu’ils ont acquis le bar le P’tit Caribou en 2016. Quelque deux ans plus tard, Sébastien Turgeon, Joshua Wilson et Tyler Mathew Lane sont montés sur la scène au Camp de base Quartier Tremblant pour accepter le Prix Entreprise de l’année lors du Gala Excellence de la Chambre de commerce du Grand Mont-Tremblant.

Pour le trio de propriétaires, il s’agit d’une attestation du défi relevé de redonner tout son lustre et sa popularité au réputé bar du Centre de villégiature Tremblant.

« On souhaitait ramener la clientèle locale, c’est pourquoi ce prix, remis par la Chambre de commerce locale,  devient doublement important», a mentionné le copropriétaire et gérant Joshua Wilson.

Sébastien Turgeon ajoute qu’ils n’ont pas ménagé les efforts pour se refaire une popularité dans la communauté. On s’est montré présent en commanditant des événements et en s’impliquant dans des campagnes de financement pour des causes.

L’idée d’investir a germé dans la tête des trois anciens employés du P’tit Caribou, lors de l’anniversaire de Joshua, en octobre 2015. Sébastien Turgeon, qui ne s’est jamais départi de ses intérêts dans l’entreprise depuis 1996, Joshua et Tyler Mathew Lane ont convenu ce soir-là qu’ils allaient s’associer pour relancer ce bar qui tenait toujours une place chère dans leur cœur.

Le geste n’était pas sans conséquence. Les trois hommes ne sont plus de jeunes adultes dont la priorité est de s’amuser dans la vie. Ils ont tous des responsabilités et des emplois exigeants : Sébastien (courtier immobilier), Joshua (charpentier artisan) et Tyler Mathew (pilote de ligne).

L’aventure impliquait d’investir une très forte somme d’argent, des dizaines de milliers de dollars, disent-ils sans vouloir préciser le montant exact.

L’enceinte a été remise au goût du jour, mais aussi on a recruté une toute nouvelle équipe d’une trentaine d’employés. « On voulait repartir à neuf. Il fallait commencer par le personnel, la clé d’un établissement comme le nôtre. Le P’tit Caribou a été amené à un autre niveau. En plus du bar, on accueille des groupes corporatifs et des réceptions de mariages et autres avec le recours à des services de traiteurs », mentionne Joshua Wilson.

Et le trio de propriétaires ne veut pas en rester là. Ils se penchent sur le développement d’une bannière avec d’autres établissements « Le P’tit Caribou » ailleurs.

Partager:

Yves Rouleau , journaliste

  • Courriel