Sections

Une marche pacifique réunit 350 protestataires

Protection du Mont-Kaaikop


Publié le 5 octobre 2017

Trois porte-parole de la Coalition Mont-Kaaikop: le maire Serge Chénier, Claude-Alexandre Carpentier et Robert Boulay.<@

©Photo Gracieuseté

Plus de 350 personnes ont pris part à la marche pacifique pour soutenir l’aire protégée au Mont-Kaaikop, ce samedi 30 septembre, sur les sentiers de la base de plein air L’Interval.

Plusieurs personnalités publiques ont pris part à la marche, dont Robert Boulay, de la Coopérative de solidarité de plein air L’Interval, Serge Chénier, maire de Sainte-Lucie-des-Laurentides, le Chef Mohawk Martin Leborgne du Conseil de Kahnawake, Claude-Alexandre Carpentier, porte-parole de la Coalition Mont-Kaaikop et Michelle Joly, de la Fédération des Associations de lacs de Chertsey et représentante des Amis de la Forêt Ouareau et de Chertsey.

Le communiqué émis par la Coalition Mont-Kaaikop signale que « la marche visait à réaffirmer au gouvernement du Québec la volonté populaire de protéger et de pérenniser les écosystèmes du Mont-Kaaikop et d’assurer un développement économique durable par des activités récréotouristiques respectueuses de l’environnement.

À cet égard, la population rejette massivement la position du gouvernement du Québec et du ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP), qui ne voient au Mont-Kaaikop qu’une autre terre à bois, qu’un petit gain d’argent rapide. »

Longue lutte

« Nous sommes de tout cœur avec vous », a lancé Robert Boulay, de L’Interval. « La Coalition Mont-Kaaikop travaille très fort pour sauver cette montagne et la création d’une aire protégée est la seule solution. »

Le maire Serge Chénier a quant à lui répété que « la marche d’appui à la création de l’aire protégée est la suite logique de notre dure lutte au cours des années. Depuis le début, la volonté des gens a toujours été très claire. Nous voulons protéger cette majestueuse montagne, notre plus bel atout naturel. C’est pourquoi je n’ai pas hésité un instant à combattre les plans de coupes de bois planifiés par Québec. »

Le Chef Martin Leborgne qui remplaçait le Chef Joe Norton retenu par un autre engagement, a lui aussi livré son message : « Nous soutenons fièrement la création de l’aire protégée. La Coalition travaille bien avec nous et nous réitérons notre appui à ce projet. Nous avons tous besoin de cette nature intacte pour nous-mêmes et pour toutes les générations qui vont suivre. »